Défiscalisation : oui c’est possible avec les résidences étudiantes


juin 29, 2016 Facebook Twitter LinkedIn Google+ Immobilier


La défiscalisation est possible avec les résidences étudiantes

Les contribuables ont tendance à jongler avec les dispositifs afin de jouir d’un avantage fiscal. L’investissement locatif classique n’est pas le seul au programme, car les résidences étudiantes sont compatibles.

Le dispositif Bouvard est vraiment attractif

L’État souhaite accroître le nombre de logements, car certaines zones en France se retrouvent face à une pénurie complexe. En mettant en place un système de réduction fiscale, le gouvernement a identifié la bonne recette afin d’attirer l’attention des contribuables. Ils sont donc nombreux à avoir recours au secteur de l’immobilier. La défiscalisation est attractive via un investissement locatif classique puisque la loi Pinel par exemple propose de sérieux avantages.

Une réduction de 11% est à votre portée

Si vous souhaitez diversifier votre patrimoine, il est possible d’investir dans une résidence étudiante. Le dispositif en vigueur concerne la Loi Bouvard qui est instaurée depuis quelques années. L’avantage de 11% est à votre portée pour l’année 2016. Il n’est pas diffusé uniquement pour ces bâtisses puisque toutes les résidences de services sont compatibles. C’est donc le cas pour les universitaires, les retraités ou encore les touristes… La réduction est appliquée pendant 9 ans et vous avez la capacité de la reconduire par la suite.

Une reconduction de ce dispositif de défiscalisation

Elle est destinée à tous les contribuables qui bénéficient d’une domiciliation en France. Il est important de noter qu’il s’agit d’une location meublée, vous devrez opter pour le statut LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel). En ce qui concerne l’imposition des revenus, elle sera liée à la catégorie des BIC. Le ministère du Logement conscient des atouts de ce dispositif a décidé de le reconduire jusqu’en 2017. L’objectif premier consiste à accroître le nombre de constructions pour les résidences de services afin de combler les attentes de l’ensemble du secteur. Cela semble prometteur, car une hausse de 13.5% a été identifiée.

Commentaires